Rencontres Santé-Travail 2023 : à vos agendas !

Image
Image
RST-2023
- 06.02.23 -
Sous-titre

AGIR ENSEMBLE POUR LA PRÉVENTION EN ENTREPRISE

Texte

Du 20 au 24 mars 2023, les Services de Prévention et de Santé au Travail Interentreprises (SPSTI) du Réseau Présanse organisent partout en France les Rencontres Santé-Travail dédiées à la prévention en entreprise.

Durant cette semaine l'AST35 et les SPSTI bretons proposeront des webinaires sur différentes thématiques : la sédentarité, la conception et l'aménagement des espaces de travail, les addictions, etc.

Programme des webinaires et inscriptions


Vendredi 24 mars 2023 : venez échanger avec nos équipes !

À l'occasion des Rencontres Santé-Travail, l'AST35 ouvrira ses portes le vendredi 24 mars 2023 à ses entreprises adhérentes et leurs salariés pour échanger sur leurs problématiques de santé au travail.

Durant la journée, différents temps forts seront proposés :

Des stands thématiques 

De 9h à 16h - Entrée libre

Venez rencontrer nos équipes pour en savoir davantage sur l'offre de services de l'AST35 et poser vos questions sur nos stands d’information et de prévention dédiés aux thématiques suivantes :

  • Le suivi individuel de l’état de santé
  • La prévention des risques professionnels
  • La prévention de la désinsertion professionnelle

Mais aussi... un showroom de fournisseurs

De 9h à 16h - Entrée libre

Démonstration de matériels et solutions acoustiques
 

Un atelier de prévention "Métiers de la petite enfance : bien se protéger du bruit" 

De 9h30 à 11h30 - Sur inscription

À destination des professionnels de la petite enfance.

Programme et inscription


Une conférence "Gêne acoustique en milieu de travail"

Complémentarité de l’acousticien aux actions de métrologie menées par l’AST35

De 14h à 15h - Sur inscription

À destination de toutes entreprises possédant une activité tertiaire

REPORTÉE

Rendez-vous le vendredi 24 mars 2023, de 9h à 16h
À l'AST35 :
3 allée de la Croix des Hêtres à Rennes

Partagez cette actualité

Pictogramme LinkedIn Pictogramme Facebook Pictogramme Twitter



À lire également

Vignette aperçu article
Image

Fermeture des centres et du portail adhérents

- 17.07.24 -
Texte

Les centres Prévention santé travail 35 seront fermés :

  • du 05/08/2024 au 16/08/2024 inclus pour les centres de Rennes et Vitré
  • du 12/08/2024 au 16/08/2024 inclus pour les centres de Saint-Malo et Fougères

Dans le cadre de la fermeture estivale, les demandes de rendez-vous sont désactivées sur le portail adhérents pour l'ensemble de nos centres du lundi 5 août au vendredi 16 août 2024 inclus.

Durant cette période :

Le formulaire doit être transmis aux adresses mail suivantes :

  • Pour les secteurs de Rennes et Vitré :  secretariat-rennes@pst35.fr
    Pour ces centres, une permanence est assurée du 5 au 14 août. Vous pouvez joindre nos équipes au 02 23 21 05 05.
     
  • Pour le secteur de Fougères : secretariat-fougeres@pst35.fr
    Aucune permanence n'est assurée pour ce centre. Avant le 12 août et à partir du 19 août 2024 : merci de contacter notre service au 02 99 99 98 18.
     
  • Pour le secteur de Saint-Malo : secretariat-stmalo@pst35.fr
    Aucune permanence n'est assurée pour ce centre. Avant le 12 août et à partir du 19 août 2024 : merci de contacter notre service au 02 99 81 12 22.

Toutes les équipes de Prévention santé travail 35 vous souhaitent un très bel été.

Voir la suite
Image
Image

Nouvelle obligation de traçabilité de l’exposition des travailleurs aux CMR

- 02.07.24 -
Texte

Le nouveau décret n° 2024-307 du 4 avril 2024 fixant des valeurs limites d'exposition professionnelle contraignantes pour certains agents chimiques et complétant la traçabilité de l'exposition des travailleurs aux agents chimiques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction, entrera en vigueur le 5 juillet 2024,

La prévention du risque d’exposition à des agents chimiques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR) relève de dispositions particulières fixées par le code du travail (articles R. 4412-59 à R. 4412-93) et s’inscrit dans la prévention du risque chimique. Afin de la renforcer, un décret du 4 avril 2024 ajoute une nouvelle section dans ce code afin d’imposer une nouvelle obligation de traçabilité de ces substances (articles R. 4412-93-1 à R. 4412-93-4 du code du travail) et met à jour la liste des valeurs limites d’exposition professionnelle. Le décret n°88-448 du 26 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs exposés aux gaz destinés aux opérations de fumigation est abrogé.

Tracer les modalités d'exposition des agents

En tenant compte de l'évaluation des risques transcrite dans le document unique, les employeurs doivent désormais établir une liste actualisée des travailleurs susceptibles d'être exposés aux agents chimiques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction sur leurs lieux de travail.
Cette liste doit :

  • indiquer pour chaque travailleur, les substances auxquelles il est susceptible d'être exposé ainsi que, lorsqu'elles sont connues, les informations sur la nature, la durée et le degré de son exposition ;
  • être mise à disposition des salariés concernés personnellement par les agents CMR ;
  • être mise à disposition de manière anonyme à la disposition des travailleurs et des membres de la délégation du personnel du comité social et économique (CSE) ;
  • être communiquée, et ce à chaque actualisation, aux services de prévention et de santé au travail et aux services de santé au travail en agriculture qui devront la conserver au moins quarante ans. Les informations de la liste sont versées dans le dossier médical en santé au travail.

Concernant les travailleurs temporaires, l'entreprise utilisatrice doit communiquer à l'entreprise de travail temporaire les informations de la liste ainsi que leurs actualisations concernant le ou les travailleurs concernés. L'entreprise de travail temporaire devra ensuite communiquer ces informations à son service de prévention et de santé au travail ou son service de santé au travail en agriculture, en vue de compléter le dossier médical en santé au travail.
 

Renforcer la VLEP pour le benzène

Voir la suite
Retrouvez toutes nos actus